COVID

Les élections départementales : les nouveautés à prendre en compte

16 février 2015

Cette année se tiennent pour la première fois les élections départementales qui ont remplacé les élections cantonales. Le conseil général prend le nom de conseil départemental, tandis que les conseillers généraux deviennent des conseillers départementaux. Jusqu’ici renouvelés par moitié tous les 3 ans, ils seront désormais élus pour 6 ans, et se présenteront en binôme, obligatoirement composé d’une femme et d’un homme.

Pourquoi ce scrutin n’est-il pas comparable aux précédents ?

Le mode de scrutin, le nombre mais surtout les limites des circonscriptions, les territoires concernés et le nombre de sièges à pourvoir ont été modifiés.

  • Les conseillers départementaux sont maintenant tous élus en même temps pour une durée de six ans alors que le conseil général était renouvelé par moitié tous les trois ans.
    Jusqu'alors les élections cantonales se déroulaient dans 4 035 cantons où autant de sièges de conseillers généraux étaient à pourvoir. Ainsi, 2 026 circonscriptions ont été renouvelées en 2011, et 2 009 l’ont été en 2008.
  • La carte des cantons a été redessinée au début de l’année 2014. Elle permettra une représentation plus équitable de chaque canton en nombre d’habitants par élu.
    De 4 035 cantons aux dernières élections, la nouvelle carte est composée de 2 054 cantons,représentés chacun par deux élus, soit un total de 4 108 sièges de conseillers départementaux à pourvoir en un seul vote en 2015.
  • La métropole de Lyon, la Guyane et la Martinique qui élisaient jusqu'alors des conseillers généraux ne sont pas concernées par ce scrutin. Comme précédemment, les électeurs de la ville de Paris, qui exerce les compétences départementales, ne participent pas au scrutin.
  • Par ailleurs, si l'élection se déroule bien au scrutin majoritaire à deux tours, il n'est plus uninominal mais binominal, ce qui signifie que les deux candidats formant un binôme sont systématiquement élus si celui-ci recueille la majorité des voix.

Quels étaient les derniers taux de participation ?

Dès lors que des comparaisons sont effectuées entre les taux de participation des élections de mars 2015 et les taux de participation des précédentes élections cantonales, il est nécessaire de rappeler que tous les cantons sont désormais concernés. Ces données sont donc à relativiser.

Élections cantonales 2008 / Métropole

Élections cantonales 2011 / Métropole

Premier tour

  • à 12h : 22,25 %
  • à 17h : 54,53 %

* Taux de participation France entière : 64,87 %

Second tour

  • à 12h : 22,09%
  • à 17h : 50,77 %

* Taux de participation France entière : 55,45 %

Premier tour

  • à 12h : 15,70 %
  • à 17h : 36,38 %

* Taux de participation France entière : 44,32 %

Second tour

  • à 12h : 13,68 %
  • à 17h : 36,20 %

* Taux de participation France entière : 44,71 %

Pour en savoir plus :