COVID

Evolution de l'activité des services de la police et de la gendarmerie nationales en 2006

1 juillet 2007

Janvier

Nicolas SARKOZY, Ministre d'Etat, Ministre de l'Aménagement et du Territoire a exposé à la presse, le 13 février 2006, la nouvelle présentation des évolutions mensuelles de la criminalité et de la délinquance constatées par les services de police et les unités de gendarmerie

Alain BAEUR, Président du Conseil d'orientation de l' Observatoire National de la Délinquance, Michel GAUDIN, Directeur Général de la Police Nationale et Guy PARAYRE, Directeur Général de la Gendarmerie Nationale ont participé à cette présentation.

Février

Le nombre de faits élucidés par les services de police et de gendarmerie en février 2006 progresse encore de + 5,20 % par rapport à février 2005. Depuis 4 ans, cette progression est de + 24 %.
Le taux d'élucidation  s'améliore encore de 2,20 points. Depuis 4 ans, ce taux est passé de 24,41 % à 35,52 %, soit 11,1 points de mieux.
Dans les affaires de violences contre les personnes, plus de 19.000 affaires ont été élucidées et 9.000 individus gardés à vue, soit 13,81 % de plus qu'en février 2005.
Le nombre d'arrestations de membres de filières d'immigration irrégulière et d'employeurs d'étrangers sans titre a progressé de plus de 60 %.

Au mois de février 2006, les services de police et de gendarmerie accroissent encore leur efficacité par rapport à la même période de 2005, comme le démontrent les indicateurs d'activités :
Les faits élucidés : 100.442 soit + 5,20 %.

En 4 ans, pour un mois de février, leur nombre a progressé de + 24 %.
Le taux d'élucidation (1) : 35,52 % contre 33,32 % soit + 2,20 points.
Dans le domaine de la criminalité organisée et de la délinquance spécialisée, ce taux atteint 83,60 %.

En 4 ans, pour un mois de février, le taux d'élucidation de la délinquance générale a progressé de plus de 11 points, passant de 24,41 % à 35,52 %.
Les infractions révélées  par l'action des services (2) : 26.590 soit + 9,59 %.
Soit 2.326 affaires de plus.
Les gardés à vue : 40.621 soit + 8,49 %.
Les mis en cause :  87.221 soit + 6,90 %.

L'activité des services est en progression dans la lutte contre les violences aux personnes, comme le démontrent les indicateurs :
Faits élucidés 19.160 soit + 9,06 %
Gardés à vue 8.981 soit + 13,81 %
Mis en cause 18.356 soit + 11,38 %

Mars

Mobilisées en grand nombre sur les manifestations anti C.P.E. depuis près d'un mois, les forces de l'ordre n'ont pu assurer toutes les missions de sécurisation prévues dans les quartiers sensibles. L'effet préventif et dissuasif sur les délinquants a donc été moindre en milieu urbain.
Les résultats des services de police et gendarmerie ont encore progressé en mars 2006 avec :
près de 118.000 crimes et délits résolus (+ 5,64% par rapport à mars 2005).  Depuis 4 ans, cette progression est de + 26,57 %.
plus de 22.700 affaires de violences contre des personnes élucidées (+ 14,26% par rapport à mars 2005). 11.400 individus ont été gardés à vue.
Le nombre d'arrestations de membres de filières d'immigration irrégulière et d'employeurs d'étrangers sans titre a progressé de près d'un quart.

Au mois de mars 2006, les services de police et de gendarmerie accroissent encore leur efficacité par rapport à la même période de 2005, comme le démontrent les indicateurs d'activités :
Les crimes et délits élucidés :  117.977 soit + 5,64 %. 

En 4 ans, pour un mois de mars, leur nombre a progressé de + 26,57%  (tableau n° 1)
Le taux d'élucidation (1) : 36,06 % contre 34,63 % soit + 1,43 point.
Dans le domaine de la criminalité organisée et de la délinquance spécialisée, ce taux atteint 84,25 %.

En 4 ans, pour un mois de mars, le taux d'élucidation de la délinquance générale a progressé de près de 10 points, passant de 26,11 % à 36,06 %.
Les infractions révélées  par l'action des services (2): 30.173 soit 3,59%.
Soit 1.046 affaires de plus.
Les gardés à vue : 48.281 soit + 10,74 %.
Les mis en cause :  100.509 soit + 7,34 %.

L'activité des services est en progression dans la lutte contre les violences aux personnes, comme le démontrent les indicateurs :
Faits élucidés 22.726 soit + 14,26 %
Gardés à vue 11.379 soit + 23,56 %
Mis en cause 22.077 soit + 18,34 %

En 4 ans, pour un mois de mars, l'élucidation des crimes et délits contre les personnes s'est améliorée de + 35,18%  (tableau n° 2)
Les délits de voie publique :  155.641 soit – 0,14 % (vols avec violence, cambriolages, vols d'automobiles, dégradations volontaires…).
En 4 ans, pour un mois de mars, le nombre baisse de près d'un quart (– 24,20 %).
La lutte contre l'immigration irrégulière et les filières se poursuit avec succès :
Délits à la police des étrangers 8.056 soit + 12,96 %
Interpellations de membres de réseaux 314 soit + 24,11 %
Arrestations d'employeurs d'étrangers sans titre 179 soit + 23,45 %
Eloignements d'étrangers en situation irrégulière 2.176 soit + 25,00 % (Pour la première fois, plus de 2.000 mesures administratives et judiciaires d'éloignement ont été appliquées en un mois, ce qui s'inscrit dans l'objectif annuel de 25.000 éloignements d'étrangers en situation irrégulière).

Les G.I.R.(3) ont procédé à 113 opérations et interventions pénales, douanières et administratives qui ont permis de constater 748 infractions liées aux stupéfiants (111), au travail dissimulé (15), à des vols et recels (70), à des escroqueries (26). 292 personnes ont été interpellées, 244 gardées à vue et 168 mises en examen. Ont été saisis notamment quelque 13,520 kg de cocaïne, 15 armes, 14.712 objets contrefaits, et 100.000 euros.

(1)Taux d'élucidation = pourcentage du nombre des faits élucidés par rapport à celui des faits constatés.
(2)  Il s'agit des crimes et délits découverts par les services, sans plainte préalable d'une victime.
(3) Créés le 22 mai 2002, les groupes d'intervention régionaux sont des structures interministérielles (police, gendarmerie, fisc, douanes) ayant pour principale vocation de lutter contre l'économie souterraine.

Avril

Mobilisés en grand nombre sur les manifestations anti C.P.E. durant la première quinzaine du mois, les services de police et de gendarmerie ont maintenu leur niveau d'activité contre la délinquance.

Pour le mois d'avril 2006, où la délinquance est en recul de – 2,15 %, les indicateurs d'activité des services de police et gendarmerie s'établissent comme suit :
-  taux d’élucidation stable à 33,5 %.
-  100.396 crimes et délits résolus (depuis 4 ans, la résolution des crimes et délits est en progression de + 18,9 %).
-  41.660 individus placés en garde à vue.
-  20.713 affaires de violences contre les personnes élucidées. Dans ce domaine, 7.782 individus ont été gardés à vue.

Le nombre d'arrestations de membres de filières d'immigration irrégulière et d'employeurs d'étrangers sans titre a encore progressé de + 38 % par rapport à avril 2005.

Au mois d'avril 2006, où la délinquance marque un recul de – 2,15 %, les services de police et de gendarmerie maintiennent leur efficacité par rapport à la même période de 2005, comme le démontrent les indicateurs d'activités :
Le taux d'élucidation (1) :  stable à 33,5 %.
Dans le domaine de la criminalité organisée et de la délinquance spécialisée, ce taux atteint 85,4 %, en amélioration de 2,4 points.

En 4 ans, pour un mois d'avril, le taux d'élucidation de la délinquance générale a progressé de près de 10 points, passant de 23,6 % à 33,5 %.

Les crimes et délits élucidés : 100.396 soit – 2,21 %.En 4 ans, pour un mois d'avril, leur nombre a progressé de + 18,9 %
Les infractions révélées par l'action des services (2) : 25.915 soit – 3,20 %
Les gardés à vue : 41.660 soit + 1,89 %.
Les mis en cause :  86.961 soit – 0,15 %.
Davantage d'affaires de violences aux personnes ont été élucidées grâce à l'activité des services :
Faits élucidés 19.331 soit +  3,11 %
Gardés à vue  9.699 soit + 11,18 %
Mis en cause 18.722 soit +  5,71 %

En 4 ans, pour un mois d'avril, l'élucidation des crimes et délits contre les personnes s'est améliorée de + 20,63%. (tableau n° 1)
Les délits de voie publique :  146.243 soit – 3,12 %
Les vols d'automobiles sont en recul (– 7,78 %), ainsi que les vols à la tire (– 4,86 %) et les vols à la roulotte (– 4,69 %).
En 4 ans, pour un mois d'avril, le nombre baisse de près d'un tiers (– 30,18 %).

La lutte contre l'immigration irrégulière et les filières se poursuit avec succès : (tableau n° 2)
Délits à la police des étrangers 6.602 soit + 4,13 %
Interpellations de membres de réseaux 296 soit + 34,55%
Arrestations d'employeurs d'étrangers sans titre 173 soit + 44,17%
Éloignements (3) d'étrangers en situation irrégulière 1.963 soit + 7,38 %Les G.I.R. (4) ont procédé à 96 opérations et interventions pénales, douanières et administratives qui ont permis de constater un volume global de 316 infractions liées notamment aux stupéfiants (117), à la législation sur les étrangers (47), à la législation sur les armes (18) et à la contrefaçon (14). 315 personnes ont été interpellées, 280 gardées à vue et 174 mises en examen. Ont été saisis notamment plus de 2000 comprimés d'ecstasy, 24 armes et 176.000 euros. 242.000 euros ont aussi été bloqués sur des comptes bancaires.

(1)Taux d'élucidation = pourcentage du nombre des faits élucidés par rapport à celui des faits constatés.
(2)  Il s'agit des crimes et délits découverts par les services, sans plainte préalable d'une victime.
(3) Les mesures d'éloignement sont décidées par les autorités judiciaires ou administratives et appliquées par la police aux frontières.
(4) Créés le 22 mai 2002, les groupes d'intervention régionaux sont des structures interministérielles (police, gendarmerie, fisc, douanes) ayant pour principale vocation de lutter contre l'économie souterraine.

Mai

Les résultats des services de police et gendarmerie ont encore progressé en mai 2006.
-  plus de 106.000 crimes et délits résolus (+ 3,94 % par rapport à mai 2005).  Depuis 4 ans, cette progression est de + 25,24 %.
-  plus de 20.500 affaires de violences contre des personnes élucidées (+ 10,17 %). par rapport à mai 2005). 10.196 individus ont été gardés à vue. En 4 ans, le taux d'élucidation des violences aux personnes a progressé de 6 points (de 49,4 à 55,3 %).
Le nombre d'arrestations de membres de filières d'immigration irrégulière et d'employeurs d'étrangers sans titre a progressé de près de 20 %.

Juin

Au mois de juin 2006, les résultats des services de police et de gendarmerie ont encore progressé.

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Année 2006