COVID

Communiqué de presse relatif aux conclusions des rapports de l'inspection générale de la gendarmerie nationale et de l'inspection générale de la police nationale suite au meurtre de Laetitia Perrais

14 février 2011

Communiqué de presse de Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, lundi 14 février 2011.


A la suite du meurtre tragique de Laetitia PERRAIS, le président de la République s'était engagé à identifier les éventuelles négligences survenues dans l'accompagnement et la réinsertion du principal suspect du meurtre.
Immédiatement, le Garde des Sceaux, Michel Mercier , et moi-même avions dépêché des missions d'inspections pour identifier ces éventuels dysfonctionnements. Un rapport de l'inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) et un autre de l'inspection générale de la police nationale (IGPN) m'ont été rendus.

Si les deux rapports concluent qu'il n'y pas eu de faute personnelle caractérisée, en revanche, un manquement formel dans la transmission de certaines informations au sein de la police nationale a été constaté.

Par conséquent, le rapport de l'IGPN propose concrètement deux actions :un rappel général aux effectifs de sécurité publique quant au respect des consignes à suivre à la suite d'une plainte ;

  • un rappel individuel adressé au directeur départemental de la sécurité publique de Loire-Atlantique, au responsable du bureau de police de la Beaujoire ,
  • ainsi qu'au brigadier de police qui avait pris, le 26 décembre dernier, la plainte de l'ex-compagne du suspect pour faits de menaces de mort et d'agressions sexuelles.

Le ministère de l'intérieur mettra scrupuleusement en œuvre les suites proposées par l'IGPN et veillera à leur stricte application.