COVID

Lutter contre les cybermenaces

Lutter contre les cybermenaces
10 mars 2017

Si Internet est un espace de liberté, cette liberté ne saurait être absolue, dès lors que cet espace est utilisé pour porter atteinte à la sécurité de l’État ou des concitoyens. Les attaques menées dans le cyberespace font subir aux particuliers et aux entreprises des dommages considérables. Elles peuvent aller jusqu’à porter atteinte au fonctionnement voire à l’existence des institutions ou des opérateurs essentiels à la vie de la Nation. Elles constituent des atteintes inacceptables à la sécurité de ces acteurs.

Face au développement de la cybercriminalité, le ministère de l’intérieur inscrit son action dans une stratégie ambitieuse de lutte contre les cybermenaces pour se protéger et protéger l’ensemble de la communauté nationale.

La stratégie nationale de sécurité du numérique qui a été rendue publique par le Premier ministre le 16 octobre 2015 constitue la réponse de l’État à cette menace. Le ministère de l’intérieur est un acteur prépondérant du dispositif de sécurisation des intérêts de la Nation et de préservation de la confiance des citoyens dans le numérique :

  • Il assure une mission de prévention des infractions et de protection des victimes
  • Il garantit le respect de leur vie privée et la sécurité des systèmes de traitements automatisés de données mis en œuvre par l’État.
  • En charge de la sécurité intérieure du pays, le ministère se doit d’assurer également sa propre sécurité numérique dans un objectif de souveraineté nationale et de permanence de l’État à travers la continuité et la réactivité de ses services, et ce notamment en période de crise.
  • Il doit enfin contribuer à renforcer l’offre nationale et européenne de sécurité numérique en favorisant la politique industrielle de sécurité du numérique.

Le ministère de l’intérieur a d’ores et déjà pris la mesure de ces menaces, en particulier à l’occasion des actes terroristes intervenus ces dernières années, et procédé au renforcement de ses capacités, mais ce travail mérite d’être constamment actualisé.

C’est pourquoi il est essentiel qu’une vision stratégique du rôle, des missions et de l’action du ministère de l’intérieur soit déclinée en cohérence avec l’ensemble de l’action gouvernementale sur ce sujet.

La création d’une délégation ministérielle en charge de la lutte contre les cybermenaces est une première réponse à l’affirmation d’une visibilité plus forte de l’action du ministère en ce domaine. Par son rôle d’animation de l’ensemble des acteurs concernés au sein du ministère et par son action en lien avec les acteurs de la filière industrielle de sécurité, elle prend en compte la nécessité de développer un partenariat public privé fort à la hauteur des défis
auxquels notre société est confrontée.