COVID

Rapport annuel 2018 de l'inspection générale de la police nationale

 Rapport annuel 2018 de l'inspection générale de la police nationale
17 juin 2019

Le rapport annuel 2018 de l'inspection générale de la police nationale a été rendu public le 17 juin 2019.


Comme chaque année l'IGPN a publié son rapport d'activité.

Si de nombreux chantiers avaient été engagés les années précédentes, au-delà de l’activité habituelle, la fin de l’année 2018 a bien évidemment été marquée par les manifestations dites des « gilets jaunes » qui ont massivement impacté l’activité des délégations de l’IGPN, saisies de nombreuses enquêtes judiciaires et administratives, tant à Paris qu’en province.

Cette mission d’enquête a fait l’objet d’une exposition médiatique inédite pour l'Inspection générale de la police nationale.

Sa directrice, Brigitte Jullien, nommée à la tête du service en janvier 2018, à tenu à saluer l’engagement exceptionnel des enquêteurs et de leur hiérarchie soucieux de garantir
une entière neutralité dans le traitement de ces dossiers.

Si ce contexte a suscité une large mobilisation des enquêteurs, l’activité de l’IGPN ne se limite cependant pas à cette seule mission.

Contrairement à une idée souvent répandue, elle n’est pas composée exclusivement de policiers. L’IGPN accueille ainsi 292 agents, policiers pour leur grande majorité, mais également des personnels administratifs et techniques, un magistrat de l’ordre administratif, des réservistes, des contractuels et des apprentis. Ils sont membres de l’IGPN en raison de leurs compétences et participent activement à sa modernisation.

Depuis plusieurs années, la Police nationale, dans le but de sécuriser ses activités et d’améliorer ses performances, s'engage avec détermination dans la culture du risque.

Cette démarche se diffuse progressivement auprès des policiers de terrain. Dans cette optique, une application dédiée sera déployée au plan national à compter de 2020.

L'IGPN a également consolidé son investissement dans le domaine de l’audit interne en créant, notamment, une habilitation des auditeurs à l’issue d’une formation référencée. De nombreuses études ont, en outre, été réalisées à la demande des autorités, leur permettant de prendre des décisions opportunes sur des sujets complexes et sensibles pour l'institution.

Plus encore que les années précédentes, l’IGPN a été sollicitée sur des questions touchant à la déontologie et à la règle.

En matière d’accompagnement des services, l’IGPN promeut de nouveaux modes d’action en vue d’une évolution des pratiques managériales au sein de la Police nationale. A ce titre, de nombreuses missions ont été accomplies en 2018 au sein de services rencontrant des difficultés de management ou organisationnelles, ou demandant des accompagnements méthodologiques à la conduite de projet. Des expérimentations managériales ont également été menées.

Lire le rapport d'activité dans son intégralité .