Une organisation renforcée et de nouveaux moyens pour combattre les dérives sectaires

Une organisation renforcée et de nouveaux moyens pour combattre les dérives sectaires
20 mai 2021

Depuis quelques années, le phénomène sectaire a fortement évolué rendant impérieux l'adaptation de la conduite de l'action publique préventive et répressive à l'encontre de dérives plus diffuses dans la société avec 40% d'augmentation des saisines entre 2015 et 2020.

C'est pourquoi depuis le rattachement en 2020 de la Miviludes au ministère de l'Intérieur, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, s'est vu confier la responsabilité de renforcer la politique de lutte contre les dérives sectaires.

En février 2021, le rapport confié par la ministre à la Police et la Gendarmerie nationales ainsi qu'à la Miviludes démontre une hausse des signalements dérives sectaires, à l'aune de la crise sanitaire.

Téléchargez le dossier de presse :