COVID

Nouvel exercice de préparation à l'Euro de foot à Bordeaux

Nouvel exercice de préparation à l'Euro à Bordeaux
4 avril 2016

Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, le Ministère de l’Intérieur et la préfecture de la Gironde ont organisé le 4 avril un exercice de préparation des systèmes de santé, sécurité et secours par la simulation d’un attentat dans une fans-zone.


A l'occasion de la coupe d'Europe de football 2016, l’agglomération bordelaise accueillera cinq matchs et une fan-zone sur la place des Quinconces, susceptible d’accueillir jusqu’à 62 000 personnes.

L'exercice du 4 avril a permis de tester en particulier 3 éléments du dispositif :

  • L’interaction des forces d’intervention, de secours, de santé et des services en charge de l’enquête : bouclage et la sécurisation de la zone, intervention des forces spécialisées du RAID, protection du périmètre judiciaire ;
  • Les capacités d’évacuation et de prise en charge sanitaire d’un nombre important de victimes dépassant la capacité des établissements de soins du département voire de la région ;
  • La prise en charge des familles.

L’exercice a impliqué, sous la direction du préfet, l’ensemble des services locaux des ministères de la Santé (Agence régionale de santé, établissements de santé publics et privés, SAMU centre-15, Cellule d’urgence médico-psychologique, médecins), de l’Intérieur (policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et sécurité civile, déminage), de la Défense (militaires de l’opération Sentinelle), de la Justice et des Affaires étrangères.

Cet exercice, coordonné par la préfecture de la Gironde, est mis en œuvre en étroite collaboration avec le Centre de crise du Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Il s’inscrit dans le cadre de la feuille de route ministérielle annoncée par Marisol Touraine le 20 janvier 2016, et conformément aux instructions transmises aux préfets par Bernard Cazeneuve, dans le cadre des retours d’expérience sur la gestion des attentats du 13 novembre 2015.

Bernard Cazeneuve et Marisol Touraine ont assisté à l'exercice, rappelant à cette occasion la mobilisation totale du Gouvernement pour assurer l'Euro 2016 dans des conditions de sécurité maximales.


Exercice de préparation à l'Euro de foot à... par Ministere_interieur 

Un autre exercice à Saint-Etienne

Un exercice de sécurité simulant cette fois une "attaque chimique" au stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne durant l'Euro a été organisé plus tôt dans la journée.

Quelque 120 pompiers, plus d'une soixantaine de policiers, une vingtaine d'urgentistes ainsi que 450 figurants participaient à cet "exercice de mise en situation opérationnelle simulée (MESOS) EURO 2016".

Dans le scénario de cet exercice grandeur nature, un drone a dispersé un produit chimique sur une tribune du stade pendant le match, avant de s'écraser : 262 personnes étaient impliquées dans cet incident dont 36 ont été traitées par les services de secours en urgence relative et 14 en urgence absolue, a précisé le préfet de la Loire. Il s'agissait de tester la coordination entre les différents services lorsque le dispositif NRBC (menaces nucléaire, radiologique, biologique et chimique) est enclenché.

Les exercices, élaborés sur différents scénarii, vont se poursuivre jusqu'au début de l'Euro. Une cinquantaine auront en effet été organisés sur 3 mois.