COVID

Accueil de 52 réfugiés du navire Lifeline sur le territoire français

5 juillet 2018

Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, salue l’arrivée ce matin depuis La Valette (Malte) de 52 réfugiés débarqués du navire Lifeline. Ces personnes, qui ont fait l’objet d’un sauvetage en Méditerranée, ont été identifiées dès leur arrivée à Malte par l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA) comme relevant d’un besoin de protection au titre de l’asile. Les personnes seront orientées par l’Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) vers un hébergement, et bénéficieront d'une formation linguistique et aux valeurs de la République dans le cadre du contrat d'intégration républicaine.

Cette opération, comme celle menée par la France à Valence (Espagne) pour les personnes débarquées de l’Aquarius, « montre la solidarité très concrète de la France avec ses voisins européens en première ligne pour les arrivées par voie maritime », selon Gérard Collomb, qui pointe que « la France a été un des premiers pays européens à s’engager pour cet accueil ». Cette solidarité s’inscrit dans le cadre d’une politique active pour dissuader les départs en mer, qui sont meurtriers, et rappeler le nécessaire respect des obligations internationales de chacun, notamment au titre du secours en mer.

L’accueil de ces personnes en provenance de Malte s’inscrit pleinement dans les conclusions du Conseil européen du 29 juin dernier, qui appelait à mettre en place un mécanisme de solidarité pour la gestion des débarquements en Europe des migrants recueillis en mer. Gérard Collomb réaffirme la volonté de traiter l’ensemble des défis migratoires dans un cadre européen commun et concerté.

Gérard Collomb tient à remercier l'ensemble des agents du ministère de l'Intérieur, de l’OFPRA et de l'OFII de leur implication dans cette opération.