COVID

Naufrage en Méditerranée avec un bilan de plus de 700 victimes

19 avril 2015

Communiqué de presse de Bernard Cazeneuve du dimanche 19 avril 2015


M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l'Intérieur, a appris avec effroi et une très vive émotion  le nouveau drame qui s'est produit aujourd'hui en mer Méditerranée.

Comme l'a souligné le Président de la République, si le bilan faisant actuellement état de 700 victimes était confirmé, il s'agirait du naufrage le plus tragique connu dans la période récente en Méditerranée.

Collectivement, sans attendre la présentation de l'agenda sur la migration de l'Union Européenne, les Etats membres et les agences de l'UE, en particulier Frontex, doivent prendre de nouvelles décisions concrètes, afin de mettre un terme à ces tragédies répétées.

Il convient en particulier d'agir avec détermination pour diminuer, en amont, les flux migratoires irréguliers et pour renforcer la lutte contre les filières criminelles, qui exploitent sans vergogne le désespoir des migrants. Sur ces aspects, une coopération encore plus étroite avec les pays d'origine et de transit est cruciale.

L'opération Triton, lancée par l'Union Européenne depuis le 1er novembre dernier, permet, en application du droit de la mer, des sauvetages. Ces efforts doivent se poursuivre.

Le Ministre de l'Intérieur est pleinement mobilisé dans l'élaboration de propositions directement opérationnelles, en lien avec ses homologues européens, la Commission Européenne et les pays tiers, afin de dissuader les départs risqués et meurtriers d'embarcation depuis la Libye et accélérer le démantèlement des filières criminelles de passeurs.

Le Gouvernement est déterminé à tout mettre en oeuvre pour que la réponse de l'Union Européenne à l'égard de ces marchands de mort soit d'une fermeté totale, et que les considérations d'humanité et de solidarité prévalent.

A cette fin, Bernard CAZENEUVE a demandé qu'une réunion associant les ministres de l'Intérieur de l'Union Européenne soit très rapidement convoquée.