COVID

Obtention du label « diversité »

26 juillet 2018

Ce label récompense l’ensemble des actions mises en œuvre par le ministère pour assurer l’égalité de traitement, prendre en compte et promouvoir la diversité et lutter contre toutes les formes de discrimination, à l’égard de ses agents comme en direction de la population qu’il protège.


Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, et Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, se félicitent de l’obtention du label « diversité » délivré par AFNOR Certification. Le ministère de l’Intérieur obtient ainsi à quelques jours d’intervalle une double labellisation « égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » et « diversité ».

A l’instar du label « égalité », le label « diversité » récompense l’ensemble des actions mises en œuvre par le ministère pour assurer l’égalité de traitement, prendre en compte et promouvoir la diversité et lutter contre toutes les formes de discrimination, à l’égard de ses 276 000 agents comme en direction de la population qu’il protège.

Les ministres soulignent la fierté procurée par cette reconnaissance, qui récompense l’exemplarité des pratiques des différents services du ministère en matière de relation avec les usagers, mais aussi de recrutement, de formation et de gestion des agents.

La commission de labellisation, composée de représentants de l’administration, d’employeurs publics et privés, ainsi que d’organisations syndicales octroie de manière indépendante et transparente ces labels, à la suite du dépôt d’un dossier de candidature. Plus de 50 services du ministère ont à ce titre été audités (administration centrale, commissariats, compagnies de gendarmerie, préfectures notamment).

Le ministère de l’Intérieur s’est engagé, dans un protocole signé avec les organisations syndicales le 4 juin dernier, à former tous ses agents à la promotion de la diversité et à la mise en œuvre de l’égalité professionnelle, à être exemplaire dans l’insertion des personnes en situation de handicap dans ses services, à élargir ses viviers de recrutement en favorisant l’accès des jeunes à l’emploi dans les services de police et de gendarmerie notamment, à professionnaliser les jurys de concours, à rendre visibles et effectives les politiques de lutte contre l’homophobie et contre toutes autres formes de discrimination.