COVID

Nouvelle version de la plateforme d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance

Nouvelle version de la plateforme d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance
6 février 2020

Le nouveau site www.cybermalveillance.gouv.fr est officiellement ouvert !


Qu’est-ce que cybermalveillance.gouv.fr ?

Lancé en octobre 2017, Cybermalveillance.gouv.fr est le dispositif national d’assistance aux victimes de cybermalveillance. Ce dispositif a été incubé par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) en copilotage avec le ministère de l’Intérieur et avec le soutien des ministères de l’Économie et des Finances, de la Justice et du secrétariat d’État chargé du Numérique. Il est désormais piloté par le Groupement d’Intérêt Public (GIP) ACYMA.

Qui sont ses publics ?

Les particuliers, les entreprises et les collectivités (hors opérateurs critiques – opérateurs d’importance vitale). Ces publics sont exposés à de nombreux actes de cybermalveillance : virus, piratages, vols de données, arnaques bancaires…

Pourquoi une nouvelle version de la plateforme ?

Pour toujours mieux répondre à la menace qui touche les particuliers et professionnels, et grâce aux retours d'expérience de plus de deux ans maintenant, le dispositif national d'assistance aux victimes d'actes de cybermalveillance, de sensibilisation des publics aux risques numériques et d'observation de la menace en France, lance une nouvelle version de sa plateforme www.cybermalveillance.gouv.fr

Outre une ergonomie et un graphisme entièrement refondus, les principaux changements portent sur les fonctionnalités permettant de couvrir encore mieux les missions clés du dispositif :

  • Assistance et observation : Fort des remontées et données issues de sa plateforme, et avec plus de 90000 victimes assistées en 2019 contre 28000 en 2018, le dispositif a réorganisé et réadapté ses contenus et parcours en ligne.
  • Prévention et sensibilisation : Sur le volet de la sensibilisation, les contenus sont réorganisés en trois rubriques distinctes : « comprendre les menaces et agir », « adopter les bonnes pratiques » et « l'actualité de la cybermalveillance ». Plus facilement accessibles et adaptées, les deux premières rubriques offrent aux internautes des conseils sur différents sujets susceptibles de les toucher ainsi que les moyens d'actions lorsqu'elles sont victimes.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de la plateforme !

https://www.cybermalveillance.gouv.fr/blog

Pour toute information : dmisc[at]interieur.gouv.fr