COVID

Le ministère de l’Intérieur et la préfecture des Alpes-Maritimes mobilisés au plus près des sinistrés

Le ministère de l’Intérieur et la préfecture des Alpes-Maritimes mobilisés au plus près des sinistrés
7 octobre 2020

Pour faire face aux intempéries qui ont frappées le département des Alpes-Maritimes le week-end dernier, et pour apporter secours et assistance aux victimes, des moyens exceptionnels ont été déployés par les services de l’État.


Au mercredi 7 octobre à 18h, les opérations d’assistance aux victimes et de recherche de personnes disparues sont toujours en cours. Les forces de secours et de sécurité sont plus que jamais engagées sur le terrain, au même titre que les agents de la préfecture, impliqués pour informer les personnes touchées sur l’évolution de la situation.

Focus sur le dispositif mis en place dans les Alpes-Maritimes :

Pour répondre à la violence des intempéries, ce sont 525 sapeurs-pompiers qui sont engagés sur le terrain. Depuis le début de la catastrophe, ils réalisent quotidiennement de nombreuses missions (levée de doute, recherche, nettoyage …) et sont répartis en 3 zones d’action. 12 unités cynophiles ont également été projetés sur le terrain.  Leur mobilisation sans faille se traduit pour le moment par plus de 600 interventions.

La sécurité civile mobilisée face à la tempête Alex

Les effectifs de la Sécurité civile travaillent en forte collaboration avec 384 gendarmes, qui ont également pour mission la levée de doute sur les personnes portées disparues. Sur cette tâche, le Peloton de Gendarmerie de Haute-montagne travaille en coordination avec les CRS des Alpes.

Les gendarmes présents sur place assurent aussi le contrôle de certains axes routiers, rouverts à la circulation depuis lundi, et sont aussi présents pour sécuriser des habitations isolées et éviter les tentatives de vol. 120 volontaires des associations de sécurité civile sont également sur le terrain.

Les gendarmes mobilisés face à la tempête Alex

Création d’un centre d’accueil des sinistrés :

La coordination des secours sur le terrain est actuellement la priorité de la préfecture des Alpes-Maritimes. Une plateforme d’accueil des sinistrés et des ponts aériens ont donc été mis en place à l’Aéroport Nice Côte d’Azur, qui a mis à disposition ses services de logistique, et ses services de Police et de Gendarmerie qui permettent de faciliter l’arrivée des hélicoptères. Ce sont 34 tonnes de fret qui ont déjà été acheminées. 581 personnes ont également été évacuées par voie aérienne.

Centre d'accueil des sinistrés - Tempête Alex

Ces ponts aériens entre les zones impactées permettent de transporter les patients isolés dans les villages, hôpitaux locaux ou dans les EHPAD, et d’accueillir les sinistrés dans de bonnes conditions à l’aéroport.

De nombreux services ont donc été mobilisés, dont le SDIS des Alpes-Maritimes qui a pour mission d’identifier les patients valides et non valides, et d’effectuer un recensement pour obtenir un dénombrement des victimes.

Les sinistrés sont ensuite pris en charge par d’autres entités, comme la cellule médico-psychologique du CHU de Nice, et des associations d’aide aux victimes de Montjoye et d’Arpège et la Croix-Rouge.

En fonction de leurs situations, les victimes sont redirigées vers des structures de soins ou leurs familles.

Centre d'accueil des sinistrés - Tempête Alex

La présence de ces effectifs et de ce dispositif de centre d’accueil sont indispensables pour faire face à l’ampleur de la catastrophe, dont les dégâts ne sont pas encore définitifs. Pour le moment, 12 ouvrages d’art ont été détruits, au même titre que de nombreuses habitations, et 5 000 personnes sont toujours privées d’électricité.

La mobilisation des services de l’État, à travers le ministère de l’Intérieur et la préfecture des Alpes-Maritimes, est ininterrompue depuis le début des intempéries, et va se poursuivre dans les semaines et mois à venir.