COVID

Dispositif de sécurité renforcé pour la fête d'Halloween

1 novembre 2018

Partout en France, 15 000 forces de l'ordre et de secours étaient mobilisées le soir du 31 octobre.


Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, se sont rendus ce matin à la caserne Champerret, dans le 17e arrondissement de Paris, pour saluer l’engagement, au quotidien comme dans les circonstances exceptionnelles, des sapeurs-pompiers de Paris et plus généralement de l’ensemble de nos forces de sécurité civile.

Suite aux incidents survenus la nuit dernière à l’occasion de la fête d’Halloween, qu’il a qualifiés de « faits scandaleux », le ministre de l’Intérieur a rappelé qu’un dispositif de sécurité renforcé avait été mis en place par anticipation, à sa demande, compte tenu des appels à « la purge » qui ont circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Au total, ce sont 15 000 forces de l’ordre et de secours qui ont été mobilisées. Au vu des premiers éléments dont nous disposons, le nombre d’incidents recensés est en baisse par rapport à l’année dernière, en particulier à Paris et en petite couronne parisienne. Les faits constatés n’en demeurent pas moins trop nombreux et intolérables. Le ministre de l’Intérieur fait confiance à la Justice pour que leurs auteurs fassent l’objet de poursuites et soient fermement sanctionnés.

Selon un bilan encore provisoire, 116 interpellations ont été effectuées, qui ont donné lieu à 82 garde-à-vue.

Christophe Castaner et Laurent Nunez tiennent à saluer l’engagement et le courage des policiers et gendarmes qui ont permis, par leur intervention rapide, d’éviter de nombreux débordements. Ils assurent de leur soutien les trois policiers et les deux gendarmes blessés.

« Halloween doit rester une fête, a déclaré le ministre de l’Intérieur. “La purge”, ce n’est pas une blague, c’est une menace à l’encontre de nos forces de l’ordre qui incarnent la République et assurent notre protection. J’ai porté plainte. Des interpellations ont eu lieu. Nous serons extrêmement fermes pour protéger systématiquement nos forces d’intervention partout en France ».

Communiqué de presse de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur et de Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, en date du 1er novembre 2018