COVID

Administration territoriale : avec le rattachement des DDI, le ministère de l'intérieur conforté dans son rôle de pivot de l'interministérialité dans les territoires

Administration territoriale : avec le rattachement des DDI, le ministère de l'intérieur conforté dans son rôle de pivot de l'interministérialit...
18 août 2020

Le décret n° 2020-1050 du 14 août 2020, publié au JO du 15 août 2020, rattache désormais les directions départementales interministérielles (DDI)* au ministre de l'Intérieur. En rassemblant préfectures et DDI sous un même pilotage, cette décision vient renforcer l’organisation de l’administration déconcentrée qui, tout en restant riche de la diversité de ses missions, doit répondre à la demande de nos concitoyens d’un État le plus unitaire possible.

Créées en 2010, les 230 DDI regroupent des agents de plusieurs ministères chargées, au niveau départemental et sous l’autorité des préfets, notamment des politiques publiques de l’État en matière de cohésion sociale, d'urbanisme ou encore de concurrence et répression des fraudes. Celles-ci étaient jusqu’à présent rattachées au Premier ministre au niveau national.

Le rattachement des DDI constitue une nouvelle marque de confiance dans la capacité du ministère de l'Intérieur à assurer le pilotage de l'administration territoriale de l’État. Il intervient après le décret du 7 février 2020 créant auprès des préfets les secrétariats généraux communs départementaux qui seront opérationnels le 1er janvier prochain et qui, en renforçant la professionnalisation des fonctions communes de soutien au bénéfice des agents, permettront de redéployer des moyens accrus au bénéfice des politiques publiques que mettent en œuvre les DDI.

* Parmi lesquelles les directions départementales des territoires et de la mer, les directions départementales de la cohésion sociale et les directions départementales de la protection des populations.