Le street-pooling : une pratique dangereuse et interdite

Le street-pooling : une pratique dangereuse et interdite
25 juillet 2019

Forcer l’ouverture d’une borne à incendie nuit gravement au travail des pompiers et à la sécurité de tous.


Le « street pooling » consiste à ouvrir les bornes incendie créant ainsi des piscines improvisées pour se rafraîchir durant des périodes de forte chaleur.

Cette pratique assez répandue est cependant strictement interdite et dangereuse. Le Code pénal prévoit des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende pour « destruction, dégradation et détérioration d’un bien destiné à l’utilité publique ».

Le risque de pénurie d’eau

L’ouverture des bornes incendie complique fortement le travail des pompiers en les empêchant d’intervenir rapidement et efficacement en cas de sinistre. Lorsqu’une bouche incendie est ouverte, ce sont des milliers de litres d’eau qui sont déversés, entraînant une baisse de pression dans le réseau. Il devient alors compliqué d’utiliser ces bornes en cas d’intervention des pompiers pour éteindre un incendie.

La chute de pression sur le  réseau impacte également les usagers  et peut amener des coupures d’eau potable.

Le risque de blessures et d’accidents

Forcer une borne incendie peut entraîner des blessures graves pour le public placé aux alentours en raison de la très forte pression de l’eau. En effet, un individu à proximité peut se retrouver projeté plusieurs mètres dans les airs.

Il y a également un fort risque d’électrocutions en cas d’inondation d’équipements électriques et les commerces et habitations aux alentours peuvent se retrouver inondés.

Enfin, l’eau présente sur la chaussée peut provoquer des accidents de la route à travers le phénomène d'aquaplanning

La mobilisation inutile des services de secours

L’ouverture d’une bouche incendie nécessite à chaque fois l’intervention des pompiers pour la refermer. Cet acte illégal entraîne également l’engorgement des lignes d’appels d’urgence, ce qui nuit au travail des pompiers.