COVID

Victime ou témoin d'une infraction ?

14 janvier 2016

En tout temps, prévenez la police nationale ou la gendarmerie nationale et restez à leur disposition.

Si vous êtes plusieurs témoins d'une infraction : accordez-vous sur les rôles à vous répartir en fonction de vos capacités. Ne multipliez pas les appels téléphoniques vers Police Secours.

En cas d'agression en cours

Appelez au secours : criez aussi fort que vous le pouvez !

Si vous êtes victime, n'opposez aucune résistance vaine : votre vie est plus précieuse que vos valeurs.

Si vous êtes témoin, portez assistance à la victime sans toutefois exposer votre propre sécurité.

Notez le signalement du ou des agresseurs : âge apparent, taille, corpulence, couleur de la peau, couleur et coupe des cheveux, signes particuliers, tenue vestimentaire.

Ne vous focalisez pas sur un seul détail volontairement très voyant dont votre agresseur se débarrassera dans sa fuite (exemple, une écharpe vert fluorescent).

Relevez les caractéristiques du ou des véhicules utilisés par les agresseurs : couleur, type, marque, numéro d'immatriculation, direction de fuite, etc.

Sur le lieu d'une infraction

Ne touchez à rien !

Avant l'arrivée des policiers ou des gendarmes, interdisez l'accès des lieux à toutes personnes sauf cas de nécessité, afin de ne pas détruire traces et indices utiles au bon déroulement de l'enquête.

A l'arrivée des policiers ou des gendarmes, précisez-leur les circonstances de la découverte de l'infraction, éventuellement ce que vous avez touché avant celle-ci, et vos déplacements sur le site.

Ne fumez pas !

En cas de découverte d'un blessé

Portez-lui assistance et appelez les secours (Police Secours & Pompiers).

Si vous avez des qualifications de secouriste, prodiguez au blessé les premiers secours.

Ecartez les badauds afin de laisser le blessé respirer.

En cas de découverte de cadavre

Prévenez la police ou la gendarmerie et restez à leur disposition.

Ne touchez à rien !

Si vous êtes dans des locaux : sortez !

En cas de cambriolage

Prévenez la police ou la gendarmerie de chez votre gardien ou voisin. L'équipe qui sera dépêchée sur les lieux procédera aux constatations et au relevé des traces et indices (par exemple des empreintes).

Signalez aux enquêteurs tous objets ne vous appartenant pas (gants, outils, mégots de cigarettes...).

Un relevé de vos empreintes digitales et de celles des autres occupants permet d'éliminer les traces vous appartenant parmi celles relevées.

Conservez les factures de vos objets de valeur et des appareils hi-fi et électroménagers.

Faites des photographies de vos bijoux, meubles de valeur et oeuvres d'art.

Appelez un homme de l'art qui effectuera les réparations après les constatations policières.

En cas de vol à la roulotte

Si les ouvrants de votre véhicule ont été forcés et que des malfaiteurs y ont dérobé des objets, avisez immédiatement la police ou la gendarmerie en indiquant où est garé votre véhicule.

Ne pénétrez pas dans votre voiture. N'y touchez pas, pas même à la carrosserie. Restez à proximité.

Lors des constatations, signalez tout objet retrouvé à l'intérieur qui ne vous appartiendrait pas (mégots, gants, outils...).

En cas de découverte d'un véhicule volé

Si lors de vos déplacements vous remarquez un véhicule manifestement volé (serrures forcées, véhicule précipitamment abandonné par ses occupants à la vue d'un véhicule de police ou de gendarmerie, etc.), prévenez immédiatement Police Secours. Restez à distance en attendant l'arrivée des policiers ou gendarmes.

S'il s'agit de votre véhicule pour lequel vous avez porté plainte, agissez de même. Soyez toutefois vigilant, votre véhicule peut être utilisé pour la commission d'infractions graves (vol à main armée par exemple). Les malfaiteurs peuvent être à proximité ou le véhicule sous surveillance d'un service de police judiciaire.