Des opportunités d’emploi sont à saisir au ministère de l’Intérieur !

Des opportunités d’emploi sont à saisir au ministère de l’Intérieur
10 février 2017

Gestionnaire du patrimoine immobilier, contrôleur des travaux, régisseur de bâtiment, responsable logistique, chef de parc automobile, chef d’atelier, armurier, contrôleur armement...


Pour exercer ces métiers et intégrer le corps des contrôleurs des services techniques de classe normale, un recrutement par concours est organisé annuellement avec des épreuves centrées sur l’évaluation des compétences opérationnelles.

Quatre spécialités sont proposées au choix des candidats : bâtiment, logistique, automobile ou armement.

  • Spécialité bâtiment :
    L’agent peut se voir confier la maintenance des bâtiments, la conduite de travaux, la coordination de différents corps d’état et le suivi de budgets alloués à des projets.
    Il occupe des postes tels que contrôleur de travaux, régisseur de bâtiment, responsable maintenance, gestionnaire technique…
  • Spécialité logistique :
    L'agent assure le suivi administratif des moyens opérationnels et techniques au travers des inventaires et organise les commandes ou exportations des matériels. Il établit les plans d'approvisionnement et peut superviser l'activité des magasiniers.
    Il est par exemple responsable logistique et approvisionnement, gestionnaire logistique des moyens opérationnels…
  • Spécialité automobile :
    L’agent exerce ses missions au sein de garages ou parcs automobiles dans lesquels sont entretenus et rénovés les moyens mobiles des équipes opérationnelles. Il peut aussi être en charge de l’aménagement matériel et technologique des véhicules destinés à la surveillance ou toute autre intervention.
    Il occupe le poste de chef de parc automobile par exemple.
  • Spécialité armement :
    L'agent a en charge l’entretien et le réglage des armes, leur rénovation ou leur reconditionnement. Il doit pouvoir répondre aux besoins spécifiques des forces de sécurité. Il peut également être amené à encadrer les agents dans la réalisation du travail technique de l’atelier d’armement.
    Il occupe les postes de chef d’armurerie, armurier, contrôleur d’armement…

Un environnement de travail varié

Ces métiers relevant du corps des contrôleurs des services techniques peuvent être exercés en administration centrale, en préfecture, en service de police et de gendarmerie, dans les services d’une juridiction administrative, ou encore dans des établissements publics relevant du ministère de l’Intérieur (écoles d’application…).

La rémunération

En début de carrière, elle se situe entre 1600 € (en province) et 1800 € (en Île-de-France) nets  par mois.

Les conditions à remplir pour s'inscrire au concours sont les suivantes :

Les candidats extérieurs au ministère doivent :

  • être titulaires du bac au minimum
  • Être français ou ressortissants de l’Union européenne  

Il n'y a pas de limite d’âge.

En Interne, les candidats doivent justifier d’au moins quatre années de service public en qualité de fonctionnaires ou d'agents non titulaires.

Un recrutement en deux étapes

  • Pour tous les candidats, une épreuve écrite dans la spécialité choisie par le candidat comportant des questions techniques et la résolution d’un cas pratique à partir d'un dossier.
    Sont évaluées sur cette épreuve les connaissances du candidat, sa capacité à les ordonner pour proposer des solutions techniques pertinentes et à les argumenter.
  • Pour les candidats déclarés admissibles, une épreuve orale devant un jury
    Sont évaluées sur cette seconde épreuve la capacité à répondre aux exigences techniques requises dans la spécialité choisie, les qualités de réflexion, l’aptitude au management et la motivation.

Inscriptions à partir du 28 février 2017 jusqu'au 30 mars 2017

Épreuve écrite le 17 mai 2017
Information et inscription : interieur.gouv.fr
Rubrique : le ministère recrute / filière services techniques